Le Jardin Exotique

exotique-rothschild

Les Plantes Exotiques fascinent

Les plantes exotiques ont toujours fait rêver ! Elles viennent de pays lointains et permettent à notre imagination de s’évader vers ces contrées où la végétation nous paraît extraordinaire. Leurs couleurs et leurs formes originales ont charmé les amateurs de plantes comme le grand public depuis les premières acclimatations réussies au 18ème siècle.

De nombreuses espèces ont été cultivées dans les grandes serres botaniques construites au siècle suivant, mais toutes les merveilles venues des régions tempérées de l’hémisphère austral ont rapidement élu domicile dans les jardins.

Le Jardin Exotique, un succès toujours d’actualité

Bambous, palmiers, araucarias, et yuccas ont été les premiers à s’implanter dans les régions douces et sur la côte méditerranéenne, suivis de près par toutes les cactées. De grands collectionneurs les ont rassemblés dans des jardins devenus célèbres, comme à Monaco (Jardin exotique de Monaco), sur l’Ile de Batz (Jardin exotique Georges Delaselle) et dernièrement à Roscoff (Jardin exotique de Roscoff), mais le nombre d’amateurs a tant augmenté qu’il n’est pas rare de trouver ces merveilles dans la plupart des jardins ouverts à la visite.

Jardin exotique Ephrussi de Rothschild
Jardin exotique Ephrussi de Rothschild

Les bouquets originaux composés par les fleuristes plébiscitent aussi les plantes à fleurs, telles que les strélitzias, proteas et punicas, tant qu’elles sont devenues des incontournables des décors de fêtes. Aujourd’hui, la gamme des végétaux exotiques proposée dans les pépinières est si vaste que l’on peut facilement créer ce type de jardin exotique dans les microclimats privilégiés de la côte atlantique, de la Bretagne et du Cotentin, sans oublier tout le sud de la France. En ville, il est aussi possible de cultiver certaines de ces plantes quand la situation est bien abritée.

Plantes Exotiques : Palmiers, cactées et autres merveilles

Toutes les plantes exotiques préfèrent une température douce en hiver. Mais beaucoup savent aussi résister au froid, ce qui démultiplie leur intérêt dans nos jardins. Les bambous, longtemps considérés comme des plantes à protéger ont finalement séduit tous les jardiniers, grâce aux collections cultivées en particulier à la Bambouseraie d’Anduze.

La Bambouseraie, Prafrance
La Bambouseraie, Prafrance

Importés d’Australie et d’Asie à la cour d’Angleterre au milieu du 18ème siècle puis dans tous les Grands Jardins d’Europe, les palmiers font aussi partie de ces exotiques qui recèlent des espèces acceptant nos températures hivernales : washingtonia, chamaerops, erythea et butia résistent à -10°/ -12°C en terrain bien drainé, le trachycarpus supporte même -15°C quand la période de froid est courte. Les cycas et fougères arborescentes, un peu plus frileux acceptent tout de même -5°C à -8°C et repartent du stipe si le feuillage a été abîmé par le froid.

Autres grandes privilégiées des jardins exotiques, les succulentes et cactées sont originaires pour la plupart des zones sèches du sud-ouest des Etats-Unis, du Mexique, d’Amérique centrale, d’Amérique du sud et d’Afrique du sud. La floraison hivernale des aloes et crassulas, puis printanière et estivales des cactées est toujours spectaculaire.

Jardin exotique du Champ de Bataille
Jardin exotique du Champ de Bataille

Beaucoup préfèrent être cultivées en pot pour être rentrées à l’abri du gel en hiver, mais là encore, certaines espèces survivent sans dommage en pleine terre dans les jardins des régions douces, comme l’agave americana, les sempervivums, les sedums, l’echinopsis et les cactus cierges. D’autres exotiques se sont si bien acclimatées qu’on les retrouve jusque dans les jardins de la région parisienne : cordylines, phormium, aralia, echiums, grevillea et callistemons par exemple, ou encore le kiwi et le tulipier de Virginie.

NOS JARDINS EXOTIQUES