Le potager fleuri à la française de Saint-Jean de Beauregard

St-Jean de Beauregard au petit matin

Le potager du domaine de Saint-Jean de Beauregard, par son ordonnancement géométrique, s’inscrit dans la lignée des potagers seigneuriaux du XVIIe siècle. Planté de variétés de légumes rares ou oubliés et de fleurs constamment renouvelées, le potager de Saint-Jean-de-Beauregard allie avec poésie utilité et agrément.

Le potager de Saint-Jean de Beauregard est restauré dans la tradition du potager du XVIIe siècle

A l’arrière du château édifié au début du XVIIe siècle, se développe sur près de 2 hectares un potager remarquable restauré par les actuels propriétaires dans l’esprit des potagers seigneuriaux du Grand Siècle caractérisés par un plan régulier de forme carrée, divisé en quatre sections égales par l’intersection des 2 axes majeurs. Le potager de Saint-Jean de Beauregard introduit une subdivision supplémentaire de chaque section due à la présence d’allées secondaires gazonnées perpendiculaires et parallèles. A la rencontre des allées principales est un bassin circulaire à la fois ornement et réserve d’eau pour l’arrosage ; les contours du Potager sont marqués par un mur dont la fonction est de faire du jardin un espace abrité du vent et tempéré afin de favoriser la croissance des végétaux.

Un jardin en constant renouvellement qui allie harmonieusement l’utilité et l’agrément

Le rôle premier du potager est de nourrir ses propriétaires, c’est pourquoi traditionnellement y sont cultivés des légumes pour la soupe (ou le pot), des herbes aromatiques mais aussi quelques baies. Le potager de Saint-Jean de Beauregard se démarque de l’ordinaire par les légumes rares ou oubliés qui y sont cultivés dans ses carrés bordés de fleurs. Entre le mois de mars et le mois de novembre, les visiteurs découvrent un lieu en constant renouvellement qui allie harmonieusement jardin d’utilité et jardin d’agrément. De mars à avril, ce ne sont pas moins de 100 000 bulbes ainsi que des hellébores qui fleurissent le domaine comme le potager ; entre mai et juin, les alliums, les clématites, les iris, les pivoines et les roses anciennes embaument les lieux ; pendant les chauds mois d’été, le camaïeu des annuelles enchante l’œil du visiteur ; en septembre, le potager vibre aux teintes chaudes des dahlias et des cucurbitacées auxquels s’ajoutent les légumes rares ou oubliés ; enfin, jusqu’à la fin du mois de novembre, le potager est dominé par les teintes de bleus et de verts des asters et des cardons.

Le potager fleuri de Saint-Jean de Beauregard

Le Potager est un lieu d’émulation entre la nature et la science

La présence, dans l’enceinte du Potager de Saint-Jean de Beauregard, de serres à raisin ainsi que d’une chambre de conservation du raisin selon le système en vigueur à Thomery rappellent qu’à compter du XVIIe siècle, le Potager est un lieu d’émulation entre la nature et la science notamment autour des questions de l’acclimatation des végétaux, de leur conservation et du traitement de leurs maladies, dont ont résulté de nombreux progrès quant à la qualité de l’alimentation en Europe.
Source de nourriture pour le corps, de plaisir pour l’âme et de défi pour l’esprit, le potager fleuri de Saint- Jean de Beauregard exprime toute la complexité du jardin.

Evènements majeurs :

  • Fête des plantes de printemps
  • Fête de la Création et des Métiers d’Art
  • Fête des plantes d’automne

En savoir plus

Site internet Facebook Tarifs